Université de Strasbourg

Actualités

nov. 16 2017

4 octobre 2017 : les étudiants du master de Marketing et gestion du sport ont...

Toutes les actualités

Partenaires

Vous êtes ici : Actualités & Agenda   >   Recherche   >   E3S   >   Archives   >   Rencontres européennes de l'Agence pour l'éducation par le sport   >   20 novembre 2008

20 novembre 2008

« Sport et discriminations en Europe »
Communications de jeunes chercheurs européens

CONSEIL DE L’EUROPE
Centre Européen de la Jeunesse- Strasbourg (France)

Organisée par les doctorants en Sciences du Sport de Strasbourg et des universités européennes du Rhin Supérieur (espace EUCOR) avec le soutien de l’Ecole Doctorale des Humanités et du Conseil de l’Europe, la préparation de cette journée a donné lieu à un appel à communications envoyé en mars 2008 dans tous les instituts des sciences du sport d’Europe (pays membres de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe et de l’Accord Partiel Elargi au Sport –APES-). L’objectif est de mobiliser l’ensemble des étudiants (niveau Master, doctorants, jeunes docteurs) qui travaillent sur les thématiques de la diversité des publics dans le monde sportif.

L’intérêt de cette journée est double :

  • à partir des communications orales, confronter les traitements universitaires nationaux des fonctions d’intégration par le sport et questionner les présupposés.
  • constituer un réseau de jeunes chercheurs européens autour des sciences humaines et sociales appliquées au sport

Les communications se feront en français et en anglais (avec traduction simultanée)

Programme de la journée

9h : Accueil

9h30 : Ouverture

Représentants du Conseil de l’Europe et de l’Université Marc Bloch de Strasbourg
Représentant de l’Agence pour l’Education par le Sport
Autres représentants des partenaires de ces rencontres européennes

10h-12h : 1ère session –Pratiques sportives et discriminations sexuelles

Les enquêtes récentes montrent que c’est dans les milieux sociaux les moins favorisés que les filles font le moins de sport. Au-delà des seuls freins financiers ou traditionnels à la pratique féminine, apparaissent aussi de nouveaux freins culturels ou religieux constaté dans certains quartiers urbains populaires qui entraîne une lente exclusion sportives des jeunes filles. S'il y a semble-t-il des sports plutôt "masculins" et d'autres plutôt "féminins", comment concevoir l'arrangement des sexes dans le monde sportif ? Des variations se dessinent-elle selon les appartenances sociales, les influences culturelles et les espaces géographiques ?
6 communicants Jeunes chercheurs + débat avec la salle

  • Expert universitaire : Catherine Louveau (Professeur des universités, Paris Sud 11)
  • Expert Jeune chercheur : Elke Grimminger (Doctorante en pédagogie, Université de Fribourg, Allemagne)

12h-14h : Déjeuner (et séquence de posters)

14h-15h30 : 2ème session – Déficiences et difficultés sociales : quels dispositifs sportifs ?

Le Conseil de l’Europe a adopté une recommandation en 1999 dans laquelle il est demandé aux gouvernements des Etats membres d’adapter les équipements sportifs et d’inciter les institutions sportives « à prendre des mesures pour supprimer toute distinction entre le sport des personnes handicapées et celui de la majorité ». Par ailleurs, dans quelle mesure les loisirs sportifs permettent-il d’insérer socialement des populations marginales ou exclues de la société ? Au-delà des intentions politiques et de la multiplication des dispositifs tant sportifs que publics, qu’en est-il de la réalité ?
4 communicants Jeunes chercheurs + débat avec la salle

  • Expert universitaire : Otto Schantz (Professeur des universités, Koblentz, Allemagne)
  • Expert Jeune chercheur: Frédéric Reichhart (Docteur en STAPS, Strasbourg II)

16h-17h30 : 3ème session – Les politiques sportives à l’épreuve des « minorités ethniques » (ou des populations issues des immigrations)
Promoteur d’une conception humaniste du sport, le Conseil de l’Europe diffuse l’idée d’un sport amateur facteur d’inclusion des immigrés. Dans certains pays d’Europe, selon une perspective multiculturaliste, des programmes sportifs sont spécifiquement organisés par les pouvoirs publics et le mouvement sportif pour les minorités ethniques. En France, les identités particulières ne sont pas, pour elles-mêmes, objet de soutien public. Avec la co-existence de communautés sans espace civique commun, ne risque-t-on pas d’enfermer les individus dans leurs différences culturelles ? Faut-il ou non réserver des créneaux de piscines ou des cours de fitness à des femmes pour des raisons religieuses et contribuer ainsi à mettre à mal la mixité sexuelle et culturelle ?

  • 4 communicants Jeunes chercheurs + débat avec la salle
  • Expert universitaire: Nicola Porro (Professeur des universités, Cassino, Italie)
  • Expert Jeune chercheur : Jérôme Beauchez (Docteur en sociologie, Strasbourg II)

17h30 : Conclusions

  • Représentants du Conseil de l’Europe et de l’Université Marc Bloch de Strasbourg
  • Représentant de l’Agence pour l’Education par le Sport
  • Autres représentants des partenaires de ces rencontres européennes

Comité scientifique Universitaire

Klaus Boes (Pr., directeur de l'Institut des Sciences du sport, Karlsruhe, Allemagne), Christian Civardi (Pr. de Civilisation Britannique, Université de Strasbourg 2, France), Antonio Da Silva Costa (Pr. en Sciences du sport, Université de Porto, Portugal), William Gasparini (Pr. en STAPS, Université de Strasbourg 2, France), Petra Giess-Stueber (Pr. en Sciences du sport, Université de Fribourg, Allemagne), André Gounot (Dr. en STAPS, Université de Strasbourg 2, France), Christopher Kennett (Dr. en Sciences du sport, Université et Centre des Etudes Olympiques de Barcelone, Espagne), Pierre Lanfranchi (Pr. d’Histoire contemporaine, Université de Leicester, Grande-Bretagne), Catherine Louveau (Pr. en STAPS, Université de Paris 11 Orsay, France), Nicola Porro (Pr. de Sociologie, Institut des sciences motrices et de la santé, Université de Cassino, Italie), Uwe Pühse (Pr. en Sciences du sport, Université de Bâle, Suisse), Otto Schantz (Pr. en Sciences du sport, Université de Coblence-Landau, Allemagne)

Comité scientifique et comité d’organisation Jeunes chercheurs

Clotilde Talleu (responsable Comité) Jérôme Beauchez, Romaine Didierjean, Guillaume Erckert, Amélie Fuchs, Johanne Geiger, Frédérick Guyon, Lionel Loew, Fatou Loum, Valérie Moralès, Frédéric Reichhart, Rémi Sarot, Sébastien Stumpp, Vitaly Tchirkov, Pierre Weiss, Célestin Yatie Yakam (docteurs et doctorants du laboratoire en Sciences du sport, Strasbourg II), Elke Grimminger (Université de Fribourg, Allemagne), Astrid Schubring (Université de Heidelberg, Allemagne).