Université de Strasbourg

Actualités

nov. 16 2017

4 octobre 2017 : les étudiants du master de Marketing et gestion du sport ont...

Toutes les actualités

Partenaires

Vous êtes ici : Actualités & Agenda   >   Recherche   >   E3S   >   Composition de l'équipe   >   LUTRAT Floriane

LUTRAT Floriane

Doctorante en STAPS mention "Sciences sociales du sport" (contrat doctoral)

Université de Strasbourg - 14 rue René Descartes - 67084 Strasbourg Cedex

Email floriane.lutratgmail.com
Tél  06 14 87 51 25

 

 

Thèmes de recherche

1. Obésité et activités physiques

2. Sociologie du sport/santé

3. Prescription d'activités physiques adaptées

Biographie

Née en 1992, Floriane Lutrat a suivi le parcours STAPS au sein de l’Université de Strasbourg, après une première année de licence à l’Université de Reims – Champagne Ardenne, afin de se spécialiser dans les Activités Physiques Adaptées et a obtenu un master 2 « Activités physiques adaptées et santé, ingénierie et développement » (APAS-ID).

Pendant son cursus universitaire, Floriane a réalisé plusieurs stages professionnels dans des univers bien différents mais tous concernés par les activités physiques adaptées (gérontologie, handicaps physiques et intellectuels, secteur hospitalier, etc.). Lors de son stage professionnel de master 2, réalisé dans le service Promotion de la santé de la personne de la ville de Strasbourg, elle s’est intéressée au dispositif Sport-santé sur ordonnance de Strasbourg et à son impact à long terme sur les malades chroniques et plus spécifiquement sur les personnes en situation d’obésité, sujet qu'elle prolonge aujourd’hui dans le cadre de sa thèse.

Activités de recherche

Mémoire de Master

Lutrat F., Trajectoires de maladie et carrières de pratiquant d’activité physique adaptée : L’exemple des personnes obèses bénéficiaires du dispositif « Sport santé sur ordonnance », sous la direction du Pr. W Gasparini, mémoire de master STAPS APAS-ID, soutenu le 14 septembre 2016 à Strasbourg. Mention très bien.

 

Thèse de Doctorat en sciences sociales du sport (thèse débutée en octobre 2016)

Titre provisoire de la thèse : Trajectoires de maladie et carrières de pratiquant d’APA : l’exemple des personnes obèses bénéficiaires du dispositif « Sport santé sur ordonnance » (SSSO Strasbourg)

Directeurs de thèse : William GASPARINI

Thème de la thèse

Le dispositif « Sport-santé sur ordonnance » est une action locale de santé publique originale créée en 2012 et qui permet à plus de 1000 patients Strasbourgeois d’être orientés vers une activité physique adaptée suite à une prescription médicale. C’est un dispositif qui a fait ses preuves sur le court terme grâce à une évaluation de ses effets sur la première cohorte de patients (Gasparini, Knobé, 2013) mais les résultats invitent à la prudence du fait de leur circonscription dans un laps de temps court. Une fois sortis du dispositif, les patients poursuivront-ils une activité physique régulière ? Quels sont les facteurs sociaux, culturels et médicaux qui permettent aux patients d’accéder à une pratique physique plus autonome et à un nouveau mode de vie ? Quelles sont par ailleurs les résistances et les contraintes qui empêchent les patients de poursuivre leur pratique physique et/ou sportive ? De quelle manière les bénéficiaires du dispositif poursuivent leur engagement après ce dispositif ?

Cette thèse consiste à nous intéresser au « devenir biographique » (Passeron, 1989) des bénéficiaires obèses du dispositif. Il s’agit, dans une double théorisation entre interactionnisme et structuralisme, d’articuler les notions de « trajectoire » (Bourdieu, 1979, 1986 ; Strauss, 1985) et de « carrière » (Goffman, 1961 ; Becker, 1986) pour pouvoir analyser l’effet de l’activité physique encadrée par le dispositif sur la biographie des personnes atteintes d’obésité. Il s’agit de comprendre l’effet des conditions sociales et des histoires de vie dans les formes de socialisation à la pratique physique. L’intérêt de l’articulation de ces approches est qu’elle permet à la fois de prendre en compte les expériences individuelles de la personne, son habitus ainsi que son rapport au monde mais également de repérer les différentes phases de la gestion de la maladie avec celles des engagements sportifs (Barth, 2012).

Si pour Barth (2012), le passage de la « trajectoire de maladie » (pratique d’une APA dans le cadre de la gestion de la maladie et donc du dispositif) à la « carrière de pratiquant d’APA » (intégration de l’idée d’une pratique physique « autonome » pour soi, son plaisir et sa santé) révèle la « prise en main individuelle » de la pathologie par l’APA, nous tenterons de vérifier si le dispositif SSSO permet une « conversion » des personnes obèses vers un style de vie actif. Par la méthode biographique auprès d’un échantillon de patients atteints d’obésité, l’enquête permettra de restituer des chemins de vie, non nécessairement linéaires et de « repérer « les événements biographiques » (Michèle Leclerc- Olive, 1997). Mais l’enquête devrait également mettre en lumière, par la logique de la preuve, le poids des déterminants socio-économiques et territoriaux sur la santé des patients étudiés et leur rapport à l’activité physique.

Participation à des programmes de recherche

Participation au programme de recherche intitulé "Obésité et précarité", laboratoire "Sport et sciences sociales" (EA 1342), UMR CNRS Sociétés Acteurs et Gouvernement en Europe (SAGE) sous la direction des Pr. C Bonah et W. Gasparini, étude commanditée par l'ARS Grand Est et l'Eurométropole de Strasbourg (2016-2019).

Publications et communications

Lutrat F., S’engager durablement dans une pratique régulière d’activité physique lorsqu’on est obèse. Séminaire Usages et fonctions des activités physiques et sportives : entre le sanitaire et le social organisé par le Pr. William Gasparini dans le cadre de la semaine canadienne à l'E3S, Maison des Sciences de l'Homme – Alsace (MISHA), 29 Novembre 2016