Dans cette rubrique sont présentées les thèses de doctorat en cours au sein de notre Unité de Recherche.

1ère année de thèse

  • Gillian CANTE

Titre : La place du jeu libre et sensoriel dans la nature comme enjeu de santé et d'éducation à l’environnement du jeune enfant : Un regard comparatif des politiques publiques de la petite enfance en France et au Québec

Directeurs de thèse : Gilles VIEILLE MARCHISET et Emmanuel TRIBY


  • Josué GEYER

Titre : Introduction et diffusion du futsal en France

Directeur de thèse : Jean SAINT-MARTIN

Résumé :

Le futsal est reconnu aujourd’hui comme une pratique alternative au paysage footballistique, au même titre que le football loisir, ou le football d’entreprise. Cependant, la nature originelle de cette pratique sud-américaine tend à construire une pratique à part entière, dont les codes socio-culturels sont différents de ceux du football. Ainsi, nous questionnons le processus d’appropriation de cette pratique par la FIFA, l’UEFA, et la FFF.


  • Azouz HAMDANE

Titre : Intégration et insertion sociale et professionnelle des jeunes:
Faculté d'"employabilité" du football

Directeur de thèse : Gilles VIEILLE MARCHISET


  • Derya UYGUN

Titre : S'engager et militer en contexte répressif : La mobilisation à travers des groupes de supporters de football en Turquie

Directeur de thèse : Michel KOEBEL

Co-encadrant : Ludovic LESTRELIN

2ème année de thèse

  • Adrien Jean GATEAU

Titre : Les transformations du parkour par ses réseaux : l’illustration du renouvellement et de l’institutionnalisation des sports urbains en Franc

Directeur de thèse : Michel KOEBEL

Résumé :

Activité physique « jeune », le parkour, jusque-là caractérisé comme « sport urbain », se structure aujourd’hui sous la forme d’associations, de fédérations – voire même de fédérations internationales. Cette thèse s’intéresse donc aux réseaux et aux acteurs au centre de ces processus « d’institutionnalisation ».


  • Simon LANCELEVÉ (contrat doctoral)

Titre : La pratique extrême de l’ultra trail : monographie de trois courses de la démesure sous le prisme de la reconnaissance

Directeur de thèse : Gilles VIEILLE MARCHISET

Résumé :

La thèse porte sur des courses atypiques dépassant les formats et les codes habituels de l’ultra trail. Elle vise à comprendre et à analyser l’engagement de ces athlètes, à travers une approche ethnographique. Après plusieurs mois d’enquête, de collecte de données qualitatives et quantitatives, à l’échelle du massif de la Chartreuse, le projet s’est peu à peu articulé autour de la pensée de H. Rosa. La thèse a pour but d’analyser la pratique à travers la quête d’une « vie bonne », en prenant en compte le rapport à l’environnement et au jeu.

3ème année de thèse

  • Pauline BLANC (contrat CIFRE)

Titre : Promouvoir la santé et prévenir les maladies chroniques par l’activité physique : La « maison du sport-santé » comme nouvel outil d'une action publique locale. L'exemple de Strasbourg.

Directeur de thèse : William GASPARINI

Résumé :

Dans le double contexte de l’augmentation récente des maladies chroniques et d’une prise en charge publique de la santé à l’échelle locale depuis le début du XXe siècle, la Ville de Strasbourg développe depuis 2012 un programme municipal de « sport-santé sur ordonnance ». Elle porte aujourd’hui le projet d’une « maison du sport-santé », nouvelle étape de l’action publique locale, dans les anciens Bains Municipaux de Strasbourg. Ce lieu unique doit rassembler les dispositifs dédiés à la santé et à l'activité physique de santé pour les bénéficiaires et sera également dédié à la prévention primaire et à la recherche et l'innovation. A partir d’un état des lieux des maisons de sport-santé et dispositifs comparables en France et en Europe, la thèse entend interroger sociologiquement les instruments de l’action publique qui se construisent à l’échelle locale pour transmettre aux patients des dispositions et des savoirs susceptibles de créer un mode de vie actif par la pratique régulière d'activités physiques transposables dans la vie quotidienne. La thèse analyse également l’engagement des principaux acteurs de la maison du sport-santé dans la perspective d’une éducation populaire de santé : les acteurs de l’action publique, les patients-experts et les bénéficiaires « ordinaires ».


  • Antoine SCHWARTZ

Titre : Les arbitres de tennis : statut et rôle dans les transformations et la professionnalisation du tennis français de 1968 à nos jours.

Directeurs de thèse : Jean SAINT-MARTIN et Lilian PICHOT

Résumé :

L’enjeu principal de cette thèse de doctorat en STAPS est de saisir les dynamiques de constitution d’une identité professionnelle en redéfinition, celle du corps arbitral dans le tennis qui voit ses missions évoluer notamment au regard de la médiatisation et de la professionnalisation croissantes de ce sport. Bien que l’arbitre professionnel soit une profession établie dans les nomenclatures des métiers et des emplois, la reconnaissance du statut d’arbitre professionnel dans le monde tennistique ne semble pas évidente.

4ème année de thèse

  • Marine GRASSLER (contrat doctoral)

Titre : Surpoids et obésité chez l'enfant, inégalités sociales de santé et activité physique. Monographie de trois quartiers populaires dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin.

Directeur de thèse : William GASPARINI

Co-encadrante : Sandrine KNOBÉ

Résumé :
L’objectif de la thèse est de comprendre les raisons qui conduisent des familles et leurs enfants en surcharge pondérale à participer ou non aux dispositifs de prévention par le sport mis en place par les services municipaux de promotion de la santé ou par des associations. Quels sont les effets respectifs des configurations familiales et sociales et des dispositifs sur les rapports au surpoids et à l’activité physique ? Les modes de vie et les habitudes physiques des enfants et de leur famille nécessitent d’être mises en relation avec leurs conditions sociales et territoriales de vie. Il s’agira de croiser l’analyse constructiviste des trajectoires et transmissions familiales, styles de vie des enfants, et rapports au corps avec une approche en termes d’ethnographie urbaine pour analyser également les effets de lieu. Une pluralité de données (observations, entretiens, carnets de bord) seront recueillis et permettront d’établir trois monographies de quartiers prioritaires des villes de Strasbourg et de Mulhouse.


  • Axel MAUGENDRE

Titre : La fabrication du confessionnalisme au Liban  : L'exemple des clubs de sport libanais

Directeur de thèse : William GASPARINI

Résumé :

Au Liban, dix-huit communautés religieuses reconnues constitutionnellement prétendent à des droits politiques. Ces communautés s’affrontent et s’allient sur le plan politique mais aussi dans le sport. Le projet doctoral est ici de mener une recherche sur les ressorts de l’adhésion des acteurs au système politique confessionnel. Ces sports, le football, le basket-ball et le volleyball ont été identifiés comme étant les plus représentatifs. Cette recherche a comme cible les clubs masculins et féminins de première division des sports cités.

5ème année de thèse

  • Aziz BENKORTI

Titre : Réussir par le sport lorsqu'on est pauvre au Maroc ? L'exemple des jeunes adultes de deux quartiers défavorisés de la ville de Témara

Directeur : Gilles VIEILLE MARCHISET

Résumé :

La réussite par le sport de certains jeunes des quartiers populaires est mobilisée dans les discours politiques comme un modèle d’intégration et d’éducation. Cependant, cette réussite (largement médiatisée) masque une autre réalité souvent oubliée.
Si une minorité de jeunes de quartiers populaires réussissent sportivement que deviennent les autres jeunes qui ont espéré s’élever socialement par le sport ? Quelles sont les conséquences de cette sévère désillusion ?
Dans les quartiers populaires marocains, le sport est considéré comme très important chez les jeunes (Boulahcen, 2012). Une grande partie des jeunes, qui pratiquent le sport dans ces quartiers, espèrent ainsi s’élever socialement. C’est pour cela qu’ils donnent tout pour le sport et parfois perdent tout quand ils rencontrent l’échec.
Dans notre recherche, nous essayons, de nous focaliser sur le processus d’ «engagement sportif» chez les jeunes de 14 à 20 ans et son rapport avec l’« échec scolaire» et, d’appréhender le devenir ou la position sociale d’anciens pratiquants qui souhaitaient s’élever socialement par le sport.


  • Aymane DAHANE

Titre : La pratique du street workout (musculation de rue) et de la musculation en salle : deux espaces d’un apprentissage informel du sport urbain.

Directeur : Gilles VIEILLE MARCHISET

Résumé :

La musculation pratiquée en salle et dans la rue (street workout) participerait à la construction des individus et constituerait l’une des facettes de l’éducation tout au long de la vie (lifelong learning). Suivant cette idée, cette recherche s’intéressera à théoriser des pratiques sportives urbaines et émergentes peu étudiées ou nullement abordées, notamment dans le cas du street workout (absence de thèse francophone à ce jour).
Afin d’y parvenir, cette étude ethnographique aura pour questionnement : de voir en quoi, de quelles manières, à quelles conditions et sous quelles modalités, cette pratique sportive peut servir d’une part, de construction des identités et d’autre part, de moyen d’émancipation tout autant que de remédiation sociale dans une perspective d’éducation tout au long de la vie.
Dès lors, cette proposition sera développée par l’intermédiaire d’une participation observante, une pratique totale d’observation du terrain. Également, la méthode socio-anthropologique comparative sera utilisée pour analyser/repérer les similitudes et les divergences inhérentes à une pratique de la musculation en salle et de rue.


  • Thomas LE CORRE

Titre : Obésité adolescente : de l’adoption à l’appropriation des nouvelles technologies dans un programme d’activités physiques adaptées

Directeur de thèse : Gilles VIEILLE MARCHISET

Résumé :

Dans un monde de plus en plus connectant, où l’inactivité physique et la sédentarité ne cessent de progresser, un constat alarmant émerge depuis quelques années : celui de l’augmentation de la prévalence de la surcharge pondérale chez les enfants et adolescents.  Tandis que la prise en charge pluridisciplinaire tend à faire ses preuves avec des interfaces « éducateur-patient » souvent reconnues comme importantes dans une démarche de soin, nous pouvons nous questionner sur la place et le rôle que les nouvelles technologies pourraient avoir dans la quête du « patient autonome ».


  • Floriane LUTRAT (contrat doctoral)

Titre : Le recours à la prescription médicale d’activités physiques : parcours de vie et expériences d’usagers. L'exemple du dispositif « Sport-santé sur ordonnance » à Strasbourg

Directeur de thèse : William GASPARINI

Résumé :

Au travers d'une étude exploratoire et qualitative des parcours de vie de trente-deux anciens usagers du dispositif « sport-santé sur ordonnance », nous cherchons à questionner sociologiquement le rapport au corps et à l'activité physique de ces personnes afin de comprendre l'effet de la prescription médicale d’activités physiques en fonction des dispositions sociales, des parcours personnels et des socialisations sportives antérieures. Comment et pourquoi les usagers de l’action publique strasbourgeoise s'engagent, se désengagent ou poursuivent-ils la pratique d'une activité physique dans et en-dehors de cette action publique ?

6ème année de thèse

  • Nétcho ADAM (bourse de la Francophonie)

Titre : Les transformations de l’organisation sportive au Tchad : stratégies des acteurs et enjeux de pouvoir

Directeurs de thèse : William GASPARINI et Michel KOEBEL

Résumé :

Comme dans la plupart des pays d’Afrique francophone, L’organisation du sport au Tchad reste très marquée par l’emprise de l’État dans sa gestion au nom du service public. Cependant, les transformations récentes de l’organisation sportive (Gasparini, 2000) font émerger d’autres catégories d’acteurs et de nouveaux enjeux. Ainsi, au-delà des structures formelles issues de la bureaucratie (Weber, 1971) sensées réguler l’offre sportive, se développent des processus informels où se déploient des jeux d’acteurs et des stratégies dans la conquête des capitaux au nom d’un « intérêt au désintéressement » dans l’espace sportif. Par une double approche, celle de la théorie du social de Bourdieu (1972, 1979, 1980) et celle de la sociologie des organisations et de l’action publique, nous cherchons à mettre en exergue les pratiques et les représentations sociales des différents acteurs en les confrontant à leur position et leur trajectoire. Par notre connaissance intime du mouvement sportif tchadien, nous entendons ainsi dépasser les approches descriptives et managériales classiques pour étudier les caractéristiques, parcours, positions, ressources et intérêts des principaux acteurs des fédérations sportives ainsi que leurs liens avec les mondes politiques et économiques.


  • Nicolas IFFRIG

Titre : Football et identités masculines en France de 1984 à nos jours.

Directeur de thèse : Jean SAINT-MARTIN

Résumé :

L’identité masculine traditionnelle, jusqu’alors hégémonique, connaît une remise en cause fondamentale dans la société française depuis les années 1970, ce qui pousse à son évolution et à son morcellement. De par sa nature compétitive et populaire, le football se présente comme un bastion d’expression de la virilité, étouffée par ailleurs. Naissent alors des dissonances, entre activité sportive hypervirilisée et identités masculines contemporaines, entre discours public des institutions et discours caché des acteurs, notamment dans le cadre rural et spécifique d’un club de football alsacien.


  • Huoda SALEH HUSSIN

Titre : La pratique sportive dans la lutte contre la violence et la gestion des émotions chez les femmes en prison à Benghazi

Directeur de thèse : Gilles VIEILLE MARCHISET


  • Yacine TAJRI (contrat doctoral)

Titre : L’éducation physique des élèves déficients durant le second vingtième siècle (de l’après-guerre à la fin des années 1990)

Directeurs de thèse : Jean SAINT-MARTIN et Tony FROISSART

Résumé :

Notre objet d'étude a pour but de mettre en lumière comment, dans les conceptions et les pratiques, les publics scolaires considérés comme vulnérables corporellement vont être pris en charge par l’École et plus particulièrement comment les acteurs de l'éducation physique vont se mobiliser pour proposer une offre culturelle le plus souvent inédite. Durant le second vingtième siècle, la population étudiée change d’appellation en renvoyant à diverses représentations. En effet, l’élève vulnérable peut être qualifié par les acteurs de l’institution scolaire de différentes manières selon la période considérée : déficient, inapte, handicapé ou encore dispensé. Par là, le vocabulaire choisi nous renseigne sur la vision et les représentations de l’enfance et de l’adolescence en fonction de ce qui relève de la norme ou du hors-norme. Quelles innovations les enseignants d'EPS vont-ils entreprendre pour promouvoir chez ces élèves une culture corporelle plancher depuis la Seconde Guerre mondiale ? Au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, comment s'opérationnalise le contrôle des corps des élèves fragiles ou handicapés ? Sur quelles normalités se fondent les acteurs pour orienter les élèves vers une santé acceptée et acceptable en fonction de critères précis ? Dans l'école des aptitudes, le traitement différencié (ou non) des élèves qui ne peuvent pas suivre l’EP traditionnellement proposée ne s’accompagne-t-il pas d’une forme de violence symbolique ou explicite ? Pour construire cette recherche, nous avons collecté des archives concernant l’éducation physique et la rééducation physique dans divers fonds. Ainsi, les archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine, les archives municipales de la ville de Strasbourg ou encore celles de l’INSEP ont été consultées. Elles ont été croisées avec un certain nombre d’entretiens ainsi que divers ouvrages d’époques.