Thèmes de recherche

  • Sédentarité et activité physique
  • Action publique locale de sport-santé
  • Sociologie des acteurs du sport-santé

Biographie

Pauline BLANC a d’abord obtenu une licence en droit public à l’Université Toulouse 1 Capitole – Antenne de Montauban avant de poursuivre ses études en Master 1 – Sciences politiques et sociales à Sciences Po Strasbourg. Elle obtient ce Master et poursuit ses études en Master 2 – Administrations Locales et Régionales en Europe (ALORE). Au cours de ce Master, elle réalise un stage de 6 mois au cabinet du Maire et du Président de la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg sur les thématiques du sport et de la santé. Attachée à ces thématiques, elle poursuit ses études en Master 2 – Politiques Sportives et Aménagement des Territoires (PSAT) à l’Université de Strasbourg, qu’elle réussit avec mention Très Bien.

Depuis avril 2019, Pauline BLANC est en contrat de Convention Industrielle de Formation et de Recherche (CIFRE) sous la direction du Pr. William Gasparini. Elle est ainsi recrutée pour trois ans en tant que chargée d’études au sein du service Santé et Autonomie de la Ville et l’Eurométropole de Strasbourg. Parallèlement à sa thèse elle est donc en charge du suivi du dossier de Maison de Sport-Santé à Strasbourg.


Mémoire de Master
Les politiques locales de promotion des activités physiques et d'aménagement urbain pour lutter contre la sédentarité. De l'action publique européenne à la stratégie des acteurs locaux : Étude comparative de quatre villes européennes.

Université de Strasbourg, sous la direction de William Gasparini, 2018, mention très bien.


Thèse de Doctorat

Titre : Promouvoir la santé et prévenir les maladies chroniques par l’activité physique : La « maison du sport-santé » comme nouvel outil d'une action publique locale. L'exemple de Strasbourg.

Directeur de thèse : William Gasparini

Résumé de la thèse :

Dans le double contexte de l’augmentation récente des maladies chroniques et d’une prise en charge publique de la santé à l’échelle locale depuis le début du XXe siècle, la Ville de Strasbourg développe depuis 2012 un programme municipal de « sport-santé sur ordonnance ». Elle porte aujourd’hui le projet d’une « maison du sport-santé », nouvelle étape de l’action publique locale, dans les anciens Bains Municipaux de Strasbourg. Ce lieu unique doit rassembler les dispositifs dédiés à la santé et à l'activité physique de santé pour les bénéficiaires et sera également dédié à la prévention primaire et à la recherche et l'innovation. A partir d’un état des lieux des maisons de sport-santé et dispositifs comparables en France et en Europe, la thèse entend interroger sociologiquement les instruments de l’action publique qui se construisent à l’échelle locale pour transmettre aux patients des dispositions et des savoirs susceptibles de créer un mode de vie actif par la pratique régulière d'activités physiques transposables dans la vie quotidienne. La thèse analyse également l’engagement des principaux acteurs de la maison du sport-santé dans la perspective d’une éducation populaire de santé : les acteurs de l’action publique, les patients-experts et les bénéficiaires « ordinaires ».

Participation à des programmes de recherche

Membre du programme de recherche « Obésité et activité physique dans les quartiers populaires. Le cas du quartier du Neuhof (Strasbourg )», Contrat de recherche commandité par l’ARS Grand Est et l’Eurométropole dans le cadre des Contrats de ville ", laboratoire "Sport et sciences sociales" (EA 1342) et UMR CNRS « Sociétés Acteurs et Gouvernement en Europe » (SAGE) sous la direction des Pr. C Bonah et W. Gasparini (2016-2019).

Publications et communications

Toutes les publications et communications sont désormais accessibles sur UnivOAK

Responsabilités (scientifiques, administratives et pédagogiques)

  • Responsabilités Scientifiques

 Conduite d’une étude – Master 2 Politiques sportives et aménagement des territoires (PSAT) – « Inscrire la Cité Spach et le Quartier Rotterdam dans la dynamique de la Maison sport santé par les mobilités actives ».