Thèmes de recherche

  • Le recours au sport dans l'espace politique local
  • Les modes de domination au sein des instances de décision locales
  • Les relations entre sport et politique

Biographie

Cursus STAPS jusqu’à la maîtrise (Strasbourg, 1987), DEA puis thèse de doctorat en sciences sociales (Strasbourg, 1997, dir. B. Michon) sur le recours à la jeunesse dans l’espace politique local, HDR en sociologie (Strasbourg, 2015, garant H. Michel) sur la sociologie de l'espace politique local (focus sur les acteurs et les enjeux politiques du sport).

Animateur sportif dans des quartiers sensibles (1982-1987), Conseiller d’éducation populaire et de jeunesse au ministère des sports (1987-2001), Maître de conférences à l’université de Reims Champagne Ardenne (2001-2009) puis à l’université de Strasbourg (2009-2016), Professeur des universités à l’université de Strasbourg (depuis 2016)

Recherche et activité internationale

Membre de l’unité de recherche « Sport et sciences sociales » depuis sa création (membre associé pendant sa période rémoise, membre titulaire depuis juin 2008). Principales recherches : étude sociologique de l’espace politique local : les profits politiques de l'engagement associatif (notamment sportif) ; les discours autour de l'intégration par le sport ; les politiques sportives locales (en particulier par une comparaison franco-allemande dans les villes moyennes) ; les rapports qu'entretiennent les élus locaux avec les sciences sociales ; les formes de démocratie qui se développent dans l'espace local et les effets des modes de scrutin sur la concentration du pouvoir et sur les caractéristiques du personnel politique local (maires, adjoints - en particulier les adjoints chargés des sports -, conseillers municipaux, de la majorité ou de l'opposition) ; la question du pouvoir et de l’engagement dans l'espace associatif (et plus particulièrement dans les "communautés de loisir").

Publications et communications

Toutes les publications et communications sont désormais accessibles sur UnivOAK

Responsabilités (scientifiques, administratives et pédagogiques)

Participation aux travaux du RUNOPES (réseau universitaire d’observation et de prospective de l’emploi sportif). Participation et direction de plusieurs contrats de recherche, dont les plus récents sur la territorialisation des politiques sportives et la construction de politiques transfrontalières (financés par le réseau « Politiques et dynamiques des territoires), sur les communautés sportives (financés par l’UDS et le Centre de recherche en sciences humaines du Canada), sur la participation des habitants dans les conseils de quartiers et dans la construction des politiques sportives locales (financés par des collectivités territoriales).

Co-encadrement de la thèse de Valérie Moralès, dirigée par William Gasparini, sur la démocratie participative dans le sport (soutenue le 15 novembre 2013). Codirection depuis 2015 avec William Gasparini de la thèse de Nétcho ADAM qui porte sur les transformations de l'organisation du sport au Tchad.
Participation à des jurys de thèse et d'HDR :
2013 : membre du jury (co-encadrant) de la thèse en STAPS de Valérie Moralès Gonzales : "Le sport en débat : démocratie participative et politique sportive municipale. L’exemple des États Généraux du sport de Strasbourg" (Université de Strasbourg).
2016 : membre du jury (rapporteur) de la thèse en science politique de Igor Martinache : "Occuper le terrain. Socio-histoire des appropriations du sport par le « milieu » communiste français au XXe siècle" (Université de Lille 2).
2016 : membre du jury (rapporteur) de la thèse en STAPS de Martin Theddy Messina : "Stratégies et pratiques de contrôle de poids chez les judokates et judokas de haut niveau : entre visée de performance et vulnérabilité" (Université Claude Bernard Lyon 1).
2017 : président du jury de l'habilitation à diriger des recherches en sociologie de Marc Falcoz : "De l’invention du marché du travail sportif aux désillusions d’une professionnalisation aboutie. Sociologie critique de l’emploi sportif" (Université de Reims Champagne Ardenne).
2018 : membre du jury (rapporteur) de la thèse en sociologie de François Potier : "De la jeunesse à l'emploi. Sociologie d'une recomposition de l'État social sur la formation aux métiers de l'encadrement physique et sportif" (Université de Nantes).

Membre de sociétés savantes (AFS ; 3SLF -> membre du CA depuis 2011) et membre associé du laboratoire "Sociétés Acteurs et Gouvernement en Europe" (SAGE, UMR 7012, Strasbourg).

Rédacteur en chef adjoint (pour la partie sociologie) de la revue Sciences sociales et sport (depuis juin 2015). Participation aux comités éditoriaux de la revue et de la collection Savoir/Agir depuis qu'elles existent.
Expert ponctuel dans diverses revues scientifiques (Sciences sociales et sport, Revue européenne de management du sport, STAPS, Loisir & Société, Mondes du Tourisme, Pôle Sud, Tsantsa (revue de la société suisse d'ethnographie), Regards sociologiques) et pour un projet ANR (qui a été financé).

Organisation de plusieurs colloques scientifiques (« Intégration par le sport : état des recherches », Rabat, 2004 ; « Identité et Espace », Reims, 2006) et coorganisé un colloque (« Le sport transformé en événement », Strasbourg, 2010) et le 7e congrès de Société de sociologie du Sport de langue française ("Comparer le sport") (Strasbourg, 2013).

Membre élu de la 74e section (STAPS) du Conseil National des Universités de 2009 à 2016 et membre élu des experts de la 74e section de l'Université de Strasbourg depuis 2010. Élu au conseil et au bureau du Service pour la promotion de l'action sociale (SPACS) de l'Université de Strasbourg depuis 2014, et membre du Comité des composantes et unités de recherche du numérique de l'UDS depuis 2014.

Membre (suppléant) du CTU depuis décembre 2018 (au titre du Snesup-FSU). Le CTU est le Comité technique des personnels enseignants titulaires et stagiaires de statut universitaire (professeurs des universités et maîtres de conférences). Il dispose d'une compétence exclusive sur l'élaboration et la modification des règles statutaires relatives à ces personnels. Il est composé de dix représentants du personnel titulaires et dix représentants du personnel suppléants, et de deux représentants du ministère.

Enseignement de la sociologie à la Faculté des sciences du sport de Strasbourg (sociologie générale, du sport, du corps, de la délinquance, des quartiers sensibles, de l’espace politique local, de l'intégration par le sport, des politiques publiques sportives locales). Responsable de l’enseignement de la sociologie en L1 et L2 et porteur d'un projet de licence professionnelle « Développement social et médiation par le sport » (habilité en 2013).
Responsable du Master "Politiques sportives et aménagement des territoires" (PSAT).