Thèmes de recherche

  • Sociologie des professions : relation emploi/formation, compétence

  • Sociologie du travail : l'expérience professionnelle

  • Socio-anthropologie : la présence du professionnel

  • Socio-histoire et épistémologie de l’EPS

Biographie

Après une licence STAPS et l’obtention du CAPEPS en 1986 dans l’Académie d’Aix-Marseille, puis de l'agrégation externe en 1990 alors qu'elle est professeur d'EPS dans l'Académie de Reims, Christelle Marsault rejoint l'UFR STAPS de Strasbourg en 1996.

Elle poursuit ses études en sociologie jusqu’à soutenir un doctorat en STAPS à Strasbourg en 1999. Le sujet de la thèse porte sur « la définition socio-juridique de l'EPS : enjeu de légitimation ». Ayant été qualifiée en 74ème section en 2003, elle occupe un poste de Maître de conférences depuis 2004 à l'INSPE.

Recherche et activité internationale

Membre de l’équipe de recherche en « Sciences sociales du sport » depuis sa création et même bien avant membre du laboratoire « APS et sciences sociales », Christelle Marsault a diversifié ses objets de recherche autour de la question des savoirs professionnels. D'abord intéressée par l'emploi sportif dans le cadre de la relation emploi/formation, elle s'est ensuite intéressée à l'éthique comme compétence professionnelle. Elle a ensuite développé des études portant sur l'expérience professionnelle des éducateurs. Aujourd'hui, elle aborde un nouveau domaine, celui de la présence professionnelle. Son travail de recherche s'inscrit dans l'axe 1 « Intégration et éducation par le sport » (IES) et dans l'axe 3 : « Sport et/en entreprise » (SEE) de l'EA1342. Membre de la 3SLF (Société de Sociologie du Sport de Langue Française) et de l'AFS (Association Française de sociologie), elle appartient à l'UNIRèS, réseau de chercheurs dans le domaine de l'éducation à la santé.

Publications et communications

Toutes les publications et communications sont désormais accessibles sur UnivOAK

Responsabilités (scientifiques, administratives et pédagogiques)

Christelle Marsault a participé aux travaux du RUNOPES (réseau universitaire d’observation et de prospective de l’emploi sportif) dirigé par Nathalie Le Roux et Jean Camy, d'EOSE (European Observatory of Sport Education), au projet Vocasport, à l'enquête « European Employability of Graduates in Sport » et à l'évaluation du dispositif « sport-santé sur ordonnance » dirigée par William Gasparini et Gilles Vieille Marchiset. Elle a participé également au projet Demenÿ de l'Université Ouverte des Humanités (UOH) dirigé par Christian Vivier portant la construction sur l'histoire de l'EPS en proposant deux leçons « L'individualisme en question (1968-1989) » et « L'autonomie de la décision (1990-2013) ».

Avec Lilian Pichot, elle a dirigé un contrat de recherche ORMESA (Observatoire régional des métiers du sport en Alsace) sur « Le métier d’animateur et de gestionnaire spécialiste des APS. Activités, emploi-types et compétences dans les clubs alsaciens ».

Avec Liliane Giordano et Sabine Cornus, elle anime un groupe de réflexion et de recherche en EPS autour des « questions indisciplinaires en EPS » (Qi en EPS). Elle a été responsable du colloque international « Santé et EPS » en avril 2012 et de 2 journées d'études sur « épistémologie du collectif » et « l'apprentissage des repères » organisées par l'IUFM d'Alsace en mai 2013.

Elle a aussi dirigé un groupe de recherche sur l'épistémologie des savoirs enseignés dans le cadre du Pôle Nord-Est, réseau de recherche des IUFM autour de la question du « collectif ».

Elle a expertisé pour différentes revues scientifiques (Science de l'éducation, Nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation, Sciences sociales et sport, eJRIEPS) et pour des dossiers IDEX (formation et recherche) à l'université.

Elle a co-dirigé avec Gilles Vieille Marchiset, la thèse de Lisa Lefèvre sur « obésité adolescente et expérience corporelle en EPS : un ajustement vécue aux normes éducatives et sportives ».

Membre élue dans diverses commissions de l'université (CA de l'UMB, CA de l'IUFM), elle a été responsable de formations (CAPEPS, agrégations externe et interne). Elle assure depuis 2017 la responsabilité du parcours EPS du master MEEF. Elle est également membre de la commission « vie scientifique » à l'ESPE de 2017 à 2019.

Elle a assuré des responsabilités d'UE (histoire, épistémologie de l'EPS, politiques éducatives, méthodologie, recherche, handball). Elle partage aujourd'hui la responsabilité des UE du master EPS d'histoire, de sociologie et d'épistémologie de l'EPS et de la recherche du parcours MEEF. Elle est responsable de l'UE politiques éducatives de la licence en sciences de l'éducation.

Après avoir enseigné en licence STAPS, en histoire et sociologie du sport, dans les pratiques du handball, de la natation et de la voile, elle assure principalement des enseignements en  sociologie, en histoire et en épistémologie de l'EPS dans le cadre du master MEEF EPS. Elle participe également aux enseignements en licence Sciences de l'éducation sur les politiques éducatives.

Elle a été jury du CAPEPS externe (1993, 1999) et de l'agrégation externe en EPS (2013, 2015, 2016) et présidence de jury de VAE (formation professionnelle).

Elle a participé à différentes commissions de recrutement MCF (Nancy, Grenoble, Nantes, Brest et Strasbourg).