Unité de recherche - Sport et sciences sociales - E3S - Faculté des sciences du sport - F3S - Université de Strasbourg https://f3s.unistra.fr fr Unité de recherche - Sport et sciences sociales - E3S - Faculté des sciences du sport - F3S - Université de Strasbourg Thu, 24 Jun 2021 16:57:58 +0200 Thu, 24 Jun 2021 16:57:58 +0200 TYPO3 EXT:news news-1829 Wed, 30 Jun 2021 17:00:00 +0200 Séminaire doctoral ENQUÊTE(S) de la conception à la présentation de ses données empiriques https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/seminaire-doctoral-enquetes-de-la-conception-a-la-presentation-de-ses-donnees-empiriques/ Ce séminaire vise à encourager les échanges et les discussions autour des questions de méthodes relatives aux différentes étapes du travail scientifique : conception, recueil, traitement, analyse et présentation de données empiriques. L’objectif est de partager et mettre en réflexion la démarche mise en œuvre, les outils mobilisés, mais aussi les obstacles rencontrés, et plus largement la « cuisine interne », c'est à-dire ce qui la plupart du temps reste invisible au moment de la diffusion des résultats. Présentation de


Huoda SALEH HUSSIN
Doctorante, membre de l’Unité de recherche Sport et sciences sociales (UR1342 ; E3S)


Enquête auprès de femmes dans la prison de Benghazi en Libye

]]>
Agenda de l'E3S
news-1948 Tue, 15 Jun 2021 10:16:18 +0200 L’éducation physique de 1945 à nos jours https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/leducation-physique-de-1945-a-nos-jours/ Jean Saint Martin et Michaël Attali ont le plaisir de vous annoncer la 4e édition de cet ouvrage disponible en librairie dès cet été Jean Saint Martin a le plaisir de vous annoncer la publication prochaine de l'ouvrage 


L’éducation physique de 1945 à nos jours
Les étapes d'une démocratisation
(4ème édition revue et augmentée)
]]>
Actualités de l'E3S
news-1879 Thu, 20 May 2021 10:22:00 +0200 Yacine TAJRI, lauréat du prix de la thèse de l'Université de Strasbourg (Promotion 2021) https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/yacine-tajri-laureat-du-prix-de-la-these-de-luniversite-de-strasbourg-promotion-2021/ Titre de la thèse: L’éducation physique des élèves déficients durant le second vingtième siècle (de l’après guerre à la fin des années 1990) Yacine TAJRI, lauréat du prix de la thèse de l'Université de Strasbourg (Promotion 2021)

Titre de la thèse : L’éducation physique des élèves déficients durant le second vingtième siècle (de l’après‑guerre à la fin des années 1990)

Thèse en STAPS (mention sciences sociales), soutenue le 12 novembre 2020 à l’Université de Strasbourg.

 Jury : C. Dorison (examinatrice), C. Collinet (examinatrice), T. Froissart (co-directeur), J. Fuchs (rapporteur), J. Saint-Martin (co-directeur), C. Vivier (rapporteur)

Résumé de la thèse  

Cet objet d'étude a pour but de mettre en lumière comment, dans les conceptions et les pratiques, les publics scolaires considérés comme vulnérables corporellement sont pris en charge par l’école et plus particulièrement comment les acteurs de l'éducation physique se mobilisent-ils pour proposer une offre culturelle, le plus souvent, inédite. Durant le second vingtième siècle, la population étudiée est qualifiée de différentes manières par l’institution scolaire en renvoyant à diverses représentations du handicap selon la période considérée : déficient, inapte, handicapé ou encore dispensé. Par là, le vocabulaire choisi nous renseigne sur la vision et les représentations de l’enfance et de l’adolescence en fonction de ce qui relève de la norme ou du hors‑norme. Quelles innovations les enseignants d'EPS vont-ils entreprendre pour promouvoir chez ces élèves une culture corporelle minimale depuis la Seconde Guerre mondiale ? Au cours de la deuxième moitié du XXe siècle, comment s'opérationnalise le contrôle des corps des élèves fragiles ou handicapés ? Sur quelles normalités se fondent les acteurs pour orienter les élèves vers une santé acceptée et acceptable en fonction de critères précis ?

Le principal objectif de cette thèse est donc de montrer la physionomie d’une éducation physique à destination des élèves vulnérables tout en dégageant les représentations qui en conditionnent l’existence. Sans oublier de donner une certaine épaisseur aux interprétations esquissées, il s’agit aussi de rendre compte des acteurs ayant pris part à l’élaboration de ce dessein, tant dans les intentions que dans les réalisations ou les marges. Au-delà d’une simple chronologie marquée de ruptures et de continuités, nous montrons de quelles manières les représentations du corps et de la santé, les normes, le jeu des réseaux et les luttes participent de la construction, du coloris ou du remodelage des pratiques adaptées en éducation physique, au gré de configurations façonnées par le temps.

Pour construire cette recherche, nous avons collecté des archives concernant l’éducation physique et la rééducation physique dans divers fonds. Ainsi, les archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine (notamment : ministère de l’Éducation nationale ; ministère de la Jeunesse et des Sports), les archives municipales de la ville de Strasbourg ou encore celles de l’INSEP ont été consultées. Elles ont été croisées avec un certain nombre d’entretiens ainsi que divers ouvrages et revues d’époque.

]]>
Actualités de l'E3S
news-1723 Wed, 17 Feb 2021 10:23:08 +0100 Developing Sport Managers en Leaders across Europe (DSMLE) https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/developing-sport-managers-en-leaders-across-europe-dsmle/ Le laboratoire E3S est partenaire du programme de recherche européen Developing Sport Managers and Leaders across Europe Le laboratoire E3S est partenaire du programme de recherche européen "Developing Sport Managers and Leaders across" Europe qui vise à promouvoir les bonnes pratiques en terme d’employabilité en management du sport.
Le programme consiste à développer des lignes directrices et des recommandations politiques à l’échelle nationale et européenne sur la manière de planifier, fournir et intégrer des cadres d’employabilité dans l’enseignement supérieur et autres formes d’éducation afin de développer une gestion du sport efficace et durable.

Cette recherche est co-financée par le programme ERASMUS+ de l’Union Européenne

]]>
Actualités de l'E3S
news-1710 Wed, 10 Feb 2021 11:38:37 +0100 L'activité physique comme objet de santé publique https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/lactivite-physique-comme-objet-de-sante-publique/ Claire Perrin (Université de Lyon 1), Alex Dumas (Université d'Ottawa) et Gilles Vieille Marchiset (Université de Strasbourg) ont l'immense plaisir de vous informer que le dossier "L'activité physique, objet de santé publique. Fabrique, diffusion et réception de nouvelles normes de santé active" de la revue internationale  SociologieS  est en ligne.


 https://journals.openedition.org/sociologies/15608


En vous souhaitant une bonne lecture !

]]>
Actualités de l'E3S
news-1507 Thu, 08 Oct 2020 09:00:00 +0200 Séminaire franco-allemand : Aspects of research on the sociology of sport in France and Germany https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/seminaire-franco-allemand-aspects-of-research-on-the-sociology-of-sport-in-france-and-germany/ Seminar / Séminaire
Aspects of research on the sociology of sport in France and Germany - Aspects de recherche sur la sociologie du sport en France en Allemagne

Thursday, 08 October 2020, 09:00 a.m. - 01:00 p.m. / Jeudi 08 octobre, 09h00 – 13h00

Videoconference / visioconférence

Zoom-Meeting: https://hu-berlin.zoom.us/j/5982422456

]]>
Agenda de l'E3S Actualités de la chaire Jean Monnet Agenda de la chaire Jean Monnet
news-1490 Wed, 07 Oct 2020 09:29:41 +0200 Un partenariat pour la Maison du sport-santé https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/un-partenariat-pour-la-maison-du-sport-sante/ Un partenariat entre l'Eurométropole et l'Unité de recherche "Sport et sciences sociales" pour la Maison du sport-santé a été passé. Il s'intègre dans le cadre du gros projet "Territoires de santé de demain" de l'Eurométropole et dans celui de l'AAP Territoires d’innovation (géré par la Banque des territoires). Depuis 2012, sous la coordination de William Gasparini et de Sandrine Knobé, des chercheurs et doctorants de l'E3S développent des programmes de recherche sur le sport-santé financés par l'Agence régionale de santé (d'Alsace puis du Grand Est), l'Eurométropole et la ville de Strasbourg.

Ils permettent de mieux connaître les déterminants territoriaux des maladies chroniques, la sociologie des bénéficiaires et leur rapport à l'activité physique. Après le sport santé sur ordonnance, PRECCOSS et le programme "Obésité dans les quartiers", les chercheurs de l'E3S participent à la mise en place et aux activités de recherche de la nouvelle Maison du sport-santé de Strasbourg dans le cadre du projet "Territoires de santé de demain" de l'Eurométropole. Ce projet a été sélectionné fin 2019 dans le cadre de l'AAP national "Territoires d’innovation" (plan d'investissement géré par la Banque des territoires).


La suite dans le magazine Savoirs de l'université de Strasbourg en février 2020.

]]>
Actualités de l'E3S
news-1434 Mon, 28 Sep 2020 10:48:26 +0200 Chaire « Le sport passeur d’Europe : sociologie d’une construction européenne » (2020-2023) https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/chaire-le-sport-passeur-deurope-sociologie-dune-construction-europeenne-2020-2023/ Pour la seconde fois, la Commission européenne vient d’attribuer à William Gasparini et pour 3 ans une Chaire Jean Monnet en sociologie européenne du sport. Intitulé "Le sport passeur d’Europe. Sociologie d’une construction européenne", ce programme vise à développer de nouvelles recherches et transmettre des savoirs innovants sur le sport, l’Europe et l’intégration européenne. Chaire « Le sport passeur d’Europe : sociologie d’une construction européenne »

(2020-2023) attribuée à William Gasparini

 

Pour la seconde fois, la Commission européenne vient d’attribuer à William Gasparini et pour 3 ans une Chaire Jean Monnet en sociologie européenne du sport.

Intitulé Le sport passeur d’Europe. Sociologie d’une construction européenne, ce programme vise à développer de nouvelles recherches et transmettre des savoirs innovants sur le sport, l’Europe et l’intégration européenne. Prenant comme terrain d’étude le sport (plus précisément le football et le basket), il s’agira d’interroger le sentiment d’appartenance ou de résistance à l’Europe des citoyens et notamment des classes populaires. Pour des populations ne se regardant pas comme « européennes », éloignées généralement des opportunités ouvertes par la citoyenneté européenne (mobilité Erasmus, échanges culturels, mobilités professionnelles et intra-communautaires par exemple), les compétitions sportives européennes diffusées dans les médias sont susceptibles de créer une proximité à l’Union européenne. La France et l’Italie seront étudiées plus spécifiquement. Parce qu’il est suivi avec passion par les pays tiers, le football et le basket européens seront également étudiés comme vecteur de diplomatie publique (le Maroc sera pris en exemple). Ces sports permettent de questionner une pratique sociale et un spectacle populaire transnational largement partagés ainsi que les liens affectifs et horizontaux entre Européens d’une part et entre Européens et d’autres populations extra-communautaires par ailleurs. Ainsi, la Ligue des champions ou l’Euro de football dessinent les contours d’un espace européen à 55 pays membres et produisent une connaissance pratique de l’Europe.

Circulant dans les espaces nationaux, les processus d’européanisation informelle et la politique symbolique mise en œuvre par les institutions européennes et sportives tendent également à suggérer l’idée d’une identité ou d’une dimension européenne du sport. Il s’agira dès lors non seulement de vérifier si le nationalisme ordinaire ou « banal » à travers le sport étudié généralement dans un cadre stato-national s’observe dans le contexte communautaire européen mais aussi de déterminer qui sont les entrepreneurs sportifs d’Europe. A partir d’une sociohistoire des acteurs, le programme permettra finalement d’interroger les « savoirs d’Europe » qui ont été jusqu’ici laissé dans l’ombre dans ce domaine. L’étude du sport européen s’est concentrée jusqu’à présent sur les catégories institutionnelles et les paradigmes bruxello-centrés les plus consacrés de la doxa sportive européenne. Mais elle a laissé de côté tous les « échecs doxiques » et les controverses que les archives et l’enquête sociologique permettent de mettre au jour, en élargissant la focale pour inclure tous les discours, souvent contradictoires, qui ont été formulés sur la contribution du sport à la construction européenne, par des acteurs bien plus divers que les traditionnels « entrepreneurs d’Europe » bien identifiés.

Les enseignements sur le sport et l’Europe à l’université de Strasbourg s’enrichiront des résultats obtenus, s’ouvriront à d’autres universités tant françaises qu’européennes et à la société civile.

 

Membre du laboratoire « Sport et sciences sociales » (UR 1342), William Gasparini est par ailleurs directeur de l’Ecole doctorale « Sciences Humaines et Sociales. Perspectives européennes ». Il est également membre de l’Institut Thématique Interdisciplinaire MAKErS (Interdisciplinary institute for MAKing European Society) et du Centre d’Excellence franco-allemand Jean Monnet de l’université de Strasbourg. Il a coordonné plusieurs ouvrages et dossiers de revue scientifique sur l’européanisation du sport. Parmi les plus récents : Le football des nations. Des terrains de jeu aux communautés imaginées, Editions de la Sorbonne, 2018 (avec F. Archambault et S. Beaud); L’Europe selon le football, Pôle Sud (Revue de science politique de l’Europe méridionale), n° 47, 2018 ; L’Europe du football. Socio-histoire d’une construction européenne, Presses Universitaires de Strasbourg, 2017 ; Aux frontières du football et du politique. Supportérismes et engagement militant dans l’espace public, Editions Peter Lang, 2016.

 

Qu’est-ce qu’une Chaire Jean Monnet ?

 Les Chaires Jean Monnet sont attribuées sur critères d’excellence par la Commission européenne à des enseignants-chercheurs de l’enseignement supérieur (issus de tous les pays du monde) spécialisés et renommés pour les études européennes. Lié au programme Erasmus+, le programme Jean Monnet vise à mieux faire connaitre l’intégration européenne en favorisant l’enseignement, la recherche et le débat sur l’histoire, la politique, l’économie et le droit de l’Union européenne, ainsi que sur les relations de l’UE avec les autres régions du monde. Il favorise l’émergence de savoirs académiques innovants en sciences sociales et la transmission des connaissances universitaires sur l’Europe auprès des étudiants et des enseignants ainsi que dans la société civile. Concrètement, il s’agit d’un financement de l’Union européenne pour mener à bien un programme d’enseignement et de recherche en lien avec l’Union. 

En 2020, sur 1470 candidatures éligibles au programme Jean Monnet, 69 chaires ont été attribuées à des professeurs issus de tous les pays du monde, dont 4 français. La chaire « Le sport passeur d’Europe » est le seul programme de recherche et d’enseignement en sciences sociales ayant trait au sport.

Plusieurs activités seront déployées dans le cadre de la chaire :
  • l'organisation de conférences, séminaires/webinaires, débats, ateliers, colloques sur l’européanisation des citoyens par le sport,
  • des modules d'enseignement sur « L’Europe du sport » en STAPS, en Master 2 « Études européennes et Internationales » (Science Po Strasbourg), ainsi que des interventions/séminaires dans d’autres Facultés tant à l’université de Strasbourg qu’au sein d’autres universités françaises et européennes,
  • des enquêtes sur le rapport ordinaire à l’Europe à travers le sport en France, en Italie et au Maroc,
  • l’analyse des archives de l’Union européenne (prosopographie des entrepreneurs sportifs d’Europe depuis 1960)
  • la participation à des activités scientifiques/programmes de recherche en lien avec l’Europe
  • la participation à des rencontres, séminaires/webinaires, ateliers, etc. ciblant les décideurs politiques aux niveaux local, national et européen, ainsi que la société civile.
]]>
Actualités de l'E3S
news-1433 Mon, 28 Sep 2020 10:42:53 +0200 Programme de recherche inter-Maisons des Sciences de l’Homme sur le sport dans les espaces transfrontaliers https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/programme-de-recherche-inter-maisons-des-sciences-de-lhomme-sur-le-sport-dans-les-espaces-transfron/ Le projet de recherche interdisciplinaire et international « Les sports et les loisirs dans le contexte de la coopération territoriale européenne : action publique, pratiques et usages » ("TranSPORT(S)" 2020-2022) a été sélectionné par le réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme en juillet 2020 (AAP 2019). Porté par la MSH Aquitaine (sous la coordination de Yannick Hernandez), ce programme est en partenariat avec les Maisons de Sciences de l’Homme d’Alpes/Grenoble (sous la dir. de Clémence Perrin-Malterre) et d’Alsace (sous la dir. de William Gasparini). Le laboratoire E3S co-porteur d’un programme de recherche inter-Maisons des Sciences de l’Homme sur le sport dans les espaces transfrontaliers

Le projet TranSPORT(S) questionne les pratiques sportives et de loisirs, au sens large, dans les espaces transfrontaliers européens, notamment dans le contexte de l’action publique de coopération territoriale européenne. Avec l’émergence de structures transfrontalières, cette politique européenne n’a cessé de s’accroître en apportant un cadre juridique d’action et des financements pour des projets visant une nouvelle citoyenneté transfrontalière. Parmi les activités transnationales susceptibles de créer une « citoyenneté européenne », le sport est souvent présenté comme l’un des principaux vecteurs d’européanisation des citoyens. Comment cet objectif se concrétise-t-il dans des espaces transfrontaliers construits par l’action publique pour favoriser l’échange et le lien culturel à travers le sport ?  Les enquêtes européennes ne permettent pas d’identifier les pratiques sportives et de loisir ni leurs enjeux européens dans les différents espaces et structures transfrontaliers. Dès lors, quelle est la réalité des pratiques sportives transfrontalières ? Les mobilités sportives et de loisir transfrontalières dépendent-elles de l’échelle géographique des territoires que les pratiquants doivent traverser, d’une structuration ou gouvernance européenne précise ou alors des représentations ou rapports à la frontière et/ou pays voisins des pratiquants ?À partir des pratiques sportives et de loisirs, il s’agira d’interroger les usages, l’appropriation et les représentations sociales des frontières ainsi que les actions publiques visant la gestion et l’aménagement de ces espaces. Trois espaces transfrontaliers structurés en Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) ou en cours de structuration seront comparés : franco-espagnol (Eurorégion Nouvelle-Aquitaine — Euskadi — Navarre), franco-allemand (Eurodistrict Strasbourg-Ortenau) et franco-italo-suisse (Espace Mont-Blanc). La méthodologie sera éminemment qualitative, à partir de données quantitatives de cadrage mobilisant les plateformes universitaires de données (PUD) des Maisons des Sciences de l’Homme (MSH).

Sous la direction de William Gasparini, l’équipe de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace interrogera les pratiques sportives et de loisir au sein de l’espace transfrontalier franco-allemand (en particulier l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau).

Quatre membres du laboratoire participeront à ce programme de recherche : Pr. Michel Koebel, Dr. Sandrine Knobé, Dr. Sébastien Stumpp et Adrien Gateau (doctorant E3S). Deux chercheurs de l’UMR SAGE (Philippe Hamman et Patricia Zander) ainsi que deux chercheurs allemands (Bernhard Koeppen, université de Koblenz-Landau et Heidi Elisabeth Megerlé, université de Rottenburg). Les étudiants du Master « Sport et aménagement des territoires » participeront également à l’enquête de terrain.

Ici, le lien vers le site du programme TranSPORT(S)

L’email a bien été copié

]]>
Actualités de l'E3S
news-1532 Fri, 21 Feb 2020 16:36:00 +0100 Découvrez l'ouvrage "Pierre Arnaud" en 2 tomes https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/decouvrez-louvrage-pierre-arnaud-en-2-tomes/ Les deux volumes consacrés à l’œuvre de Pierre Arnaud sont co-dirigés par Jean Saint-Martin et Thierry Terret, ses anciens doctorants aujourd’hui respectivement Professeur des Universités en STAPS et Délégué ministériel aux Jeux olympiques et paralympiques. Le 1er tome regroupe pas moins de 13 auteurs et/ou co-auteurs et 5 témoignages d’acteurs et/ou auteurs  ayant travaillé sur deux des six chantiers principaux de l’œuvre de Pierre Arnaud. Ces contributions permettent de mieux discuter l’héritage de l’œuvre de P. Arnaud quant aux thématiques de l’histoire de l’enseignement de l’éducation physique et sportive, entendue ici au sens de discipline d’enseignement, mais aussi de prolonger et de discuter les travaux de P. Arnaud relatifs à l’histoire du sport scolaire. Introduite à chaque fois par des textes fondateurs de l’objet de recherche interrogé, chacune de ces 2 premières parties permet de dresser un bilan des questionnements et des problématiques poursuivies parfois depuis plusieurs années. Enfin, la réimpression de l’article rédigé par P. Arnaud au mitan des années 1990 sur la méthode en histoire permet de mieux positionner et interroger son apport à un champ historiographique et épistémologique en plein essor depuis.

Dans le second tome, la même logique demeure. Ce deuxième volume regroupe en effet les réflexions et les témoignages d’auteurs ayant travaillé sur quatre des six principaux chantiers ouverts par Pierre Arnaud. Leurs contributions engagent à discuter son héritage en matière d’histoire politique et géopolitique du sport, mais aussi à prolonger ses apports à l’histoire du sport féminin et à un degré moindre à l’histoire du genre, et, enfin, à l’histoire du sport ouvrier que P. Arnaud a défrichés lors de la dernière décennie du XXe siècle. Encadrée par des textes fondateurs, chacune de ces quatre parties permet de dresser un bilan des questionnements et des problématiques initiés par Pierre Arnaud et d’interroger son apport à des champs historiographiques et épistémologiques alors émergeants.

Plus d'informations pour commander les deux tomes de l'ouvrage ici.

]]>
Actualités de l'E3S
news-1510 Sat, 15 Feb 2020 09:30:00 +0100 Découvrez l'ouvrage "Le sport au travail, bien-être et management" https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/decouvrez-louvrage-le-sport-au-travail-bien-etre-et-management/ A la suite du colloque "Le sport au travail" organisé à l'Université de Strasbourg en 2016 à l’initiative de Julien Pierre et Lilian Pichot, différents chercheurs spécialistes des questions de pratique d'APS dans la sphère professionnelle ont réuni leur contribution dans un ouvrage paru début 2020 aux éditions Octarès. Que peut-on dire des formes primitives des activités physiques voire sportives dans l’univers du travail depuis son institutionnalisation dès la fin du XIXè siècle ? Quels sont les usages et les enjeux qui ont rythmé l’avènement du sport dans la sphère professionnelle tout au long du XXè siècle ? Comment caractériser et interpréter les initiatives modernes de management du capital humain favorisant la mise en mouvement des corps sous couvert de bien-être en ce début de XXIè siècle ? Un des objectifs de cet ouvrage est de répondre à ces interrogations liminaires et de combler un relatif déficit de recherches scientifiques sur la thématique du sport au travail. Il faut dire que la démocratisation des pratiques sportives dans différents univers professionnels depuis des décennies donne à voir des paradoxes. Elle féconde des interprétations plurielles relativement aux origines et aux effets du déploiement des activités physiques et sportives au travail. La diversité des processus par lesquels le sport s’est développé dans la sphère du travail questionne toujours sa dimension politique et son instrumentalisation. Au-delà des types d’organisations et des formes prises par le sport, quel est le sens de cette volonté affichée et revendiquée par les institutions et leurs représentants ? Quels sont les enjeux de l’introduction, du développement et de la pérennisation du sport en entreprise ? Quels sont les dispositifs de gestion qui encadrent les activités et leurs participants ?

Les 14 contributions présentées s’appuient sur trois approches scientifiques complémentaires :
- une approche historique qui permet notamment de découvrir et d’interroger les finalités communes entre les usages d’antan (dès le milieu du XIXe siècle) et les offres contemporaines proposées ;
- une approche sociologique qui dresse, entre autres choses, un panorama des différents jeux et enjeux (politiques, sociaux, économiques…) liés à l’introduction d’activités physiques et sportives au cœur de l’espace-temps de travail ;
- une approche gestionnaire qui interroge l’efficacité des dispositifs de gestion par l’entremise du sport notamment dans ses usages les plus modernes comme les pratiques gamifiées par exemple.

Intégrant des publications inédites faisant la part belle aux monographies et aux expérimentations, cet ouvrage se présente comme une photographie analytique et panoramique de la situation et des usages du sport dans différents univers du travail (d’hier, d’aujourd’hui et de demain). Il propose des analyses programmatiques interdisciplinaires en sciences sociales et historiques ainsi qu’en sciences de gestion qui inspireront sans doute d’autres perspectives de recherche stimulantes.

L’ouvrage s’adresse à un lectorat multiple. Il intéressera les dirigeants et les cadres désireux de faire évoluer leur mode de management, d’établir la confiance, de stimuler la motivation et de renforcer l’engagement de leurs collaborateurs. De même, les consultants en organisation pourront y puiser des sources d’inspiration pour leurs interventions. Enfin, les chercheurs, enseignants et étudiants en sciences humaines, sociales et historiques, mais aussi en sciences de gestion, y décèleront des études de cas stimulantes, des points d’ancrage théoriques permettant d’étayer leurs réflexions.

Cliquez ici pour en savoir plus et commander l'ouvrage sur le site de l'éditeur.

]]>
Actualités de l'E3S
news-1204 Fri, 14 Feb 2020 14:25:08 +0100 Bienvenue sur le site de notre unité https://f3s.unistra.fr/e3s/equipe/presentation/ Découvrez l'Unité de Recherche "Sport et sciences sociales" (E3S - UR 1342) de la Faculté des sciences du sport de l'Université de Strasbourg. Pour le contrat 2018-2022, le programme de recherche de l'équipe se décline en trois axes :

  • AXE 1  ESIS : Éducation, santé, intégration par le sport
  • AXE 2  TIPS : Territoires, institutions et politiques sportives
  • AXE 3  SMET : Sport, Marchés, Entreprise, Travail

Suite à la visite d'évaluation du HCERES de mai 2017, un rapport très favorable a été publié en juin 2017. Pour prendre connaissance du bilan complet de notre laboratoire sur la période 2012-2016 : Dossier d'évaluation complet de l'E3S

Regroupant plus de 20 chercheurs (titulaires et associés) et 17 doctorants, et ayant pour vocation à organiser des recherches collectives à partir de thématiques définies par des programmes quinquennaux, elle est rattachée à la Faculté des Sciences du Sport et adossée à l’École Doctorale « Sciences humaines et sociales. Perspectives européennes » (ED519) et au collegium « Sciences humaines et sociales » de l’Université de Strasbourg.

]]>
Actualités de l'E3S
news-1509 Fri, 15 Nov 2019 09:30:00 +0100 Découvrez l'ouvrage "La conversion des corps" https://f3s.unistra.fr/e3s/actualites/actualite/news/decouvrez-louvrage-la-conversion-des-corps/ Gilles Vieille Marchiset publie un nouvel ouvrage intitulé "La conversion des corps. Bouger pour être sain" dans lequel il propose une analyse de la fabrique et de la diffusion d'un récit santéiste dans le cadre d'une socio-anthropologie critique et morale. Faire du sport pour être en bonne santé, se mettre en mouvement pour mieux vivre, bouger pour être sain : tel est un nouveau credo diffusé à différentes échelles, internationales, nationales, mais aussi locales. Cet ouvrage propose une analyse de la fabrique et de la diffusion de ce récit santéiste dans le cadre d’une socio-anthropologie critique et morale.

Dans cette perspective, cette injonction normative à la pratique physique régulière et raisonnée est analysée comme une conversion des corps, menée par des entrepreneurs de bien-être corporel (médecins, kinésithérapeutes, éducateurs). Toutefois, les usagers ciblés, notamment les milieux
populaires, ignorent, résistent ou adaptent ces normes corporelles en rupture avec leurs manières de vivre leur corps au quotidien. Cette entreprise de conversion des corps est-elle totale ou partielle, subite ou progressive, collective ou personnelle, religieuse ou profane, morale ou politique ?

Pour en savoir plus et commander l'ouvrage, cliquer ici pour accéder au site des éditions L'Harmattan.

]]>
Actualités de l'E3S